(19-20 février 2018)

Je suis partie de Hô Chi Minh en bus direction Phnom Penh. On a traversé la frontière et le chauffeur du bus a pris nos passeports pour faire nos visas. C’était la solution rapide et facile qui coutait 5$ de plus que si j’avais voulu tout faire par moi-même. Pour ce genre de chose, je n’ai pas regardé à 5$. Me voilà arrivée au Cambodge ! Phnom Penh est la capitale du Cambodge mais n’est pas très grande. Le soir, je suis allée me promener le long da la rivière du Mékong jusqu’à un marché nocturne, qui était en fait plus une fête foraine que le marché nocturne du Phnom Penh. J’ai découvert la capitale en observant le couché de soleil sur la rivière et sur les temples.

Après un mois au Vietnam sans tuk tuk, je retrouve ces moyens de transports partout dans la ville qui me proposent toutes les 5 minutes si je veux monter, mais je suis courageuse et je marche (malgré la chaleur…). Bon, avouons, c’est plutôt pour mon portefeuille, et puis ce n’est pas plus mal pour moi ;-). Je ne les prends que pour les grands trajets comme le lendemain avec Valentin et Martin, deux français rencontrés dans mon dortoir, pour nous rendre aux musées du Cambodge. Nous allons en premier au Killing Fields : c‘était le principal lieu d’exécution et charnier de prisonniers du Kampuchéa démocratique, le régime des Khmers rouges, lorsque celui-ci présidait aux destinées du Cambodge, de 1975 à 1979. Il se trouve à 17 km au sud-ouest de Phnom Penh et s’étend sur deux hectares.

Ensuite nous allons à la prison de Tuol Sleng, aussi appelée S-21: un lycée devenu prison d’Etat et centre de torture.
C’est en plein coeur de la ville que Pol Pot a fait déporter, torturer et exécuter les « ennemis » du régime des khmers rouges. Aujourd’hui, le bâtiment est devenu un musée destiné au devoir de mémoire. Une visite qui fait froid dans le dos dans les entrailles d’une gigantesque machine de mort.

Le soir, pour nous changer les idées de cette journée intensive en sentiments lourds, nous avons été au marché nocturnes et puis dans un bar pour goûter la bière locale : Angkor à 0,50$.

Je ne suis pas restée plus longtemps à Phnom Penh car il n’y a pas beaucoup plus à faire.

Categories: Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Cambodge

Koh Rong Samloem Island

(25-28 février 2018) Après un bus de nuit et encore la matinée, j’arrive à Sinahoukville pour prendre le ferry direction les îles ! Je rejoins Melissa (la chilienne de Siem Reap) et nous passons 3 jours Read more…

Cambodge

Siem Reap

(21-23 février 2018) Je prends un bus au matin de PP pour SR. Je vais dans mon hostel faire mon check in et puis je pars en vélo rejoindre Mégane, une copine rencontrée au Vietnam. Nous Read more…