(17-19 janvier 2018)

Nous passons notre journée dans les transports. Nous devons reprendre un bateau d’une heure jusque Nong Khiaw, puis un bus de 3h30 jusque Luang Prabang pour enfin prendre un bus jusque Vang Vieng. Il était censé ne durer que 5 heures mais nous avons finalement mis 7h30. C’était un bus local avec des sièges au milieu qui se rabattent pour ne laisser aucun couloir lorsqu’il est plein et très peu d’espace entre les sièges pour les jambes. A un moment donné, le chauffeur fait circuler un paquet de sacs plastique, tout le monde en prend, et je comprends quelques minutes plus tard pourquoi. La route commence à être très sinueuse et les premiers locaux commencent à être malade…

Malgré la route très sinueuse, les paysages époustouflants sont toujours aussi agréables à regarder ! Malheureusement, nous finissons le trajet dans le noir, ce qui est un peu plus stressant vu la route… C’est sans doute pour cela que l’on a mis un peu plus de temps. Nous faisons de nombreux arrêts en plein milieu de la route pour pouvoir aller se soulager un peu où bon nous semble… Au dernier arrêt dans un restaurant, un compagnon de voyage me fait remarquer que le chauffeur vient de mouiller les disques de freins à l’aide d’un tuyau d’arrosage… C’est très rassurant tout ça !

Nous dormons la première nuit dans une auberge de jeunesse mais le lendemain nous prenons une guesthouse (chambre de deux lits avec salle de bain) avec Katrina pour avoir un peu plus de tranquillité.

Le village est construit sur les berges de la rivière Nam Song avec comme toile de fond des rangées de montagnes verticales. Plusieurs ponts en bambous relient les deux berges et sont empruntés par les piétons, les vélos et les scooters. Le coucher du soleil est splendide !

Nous louons un scooter (Katrina est à l’aise pour conduire) et découvrons les alentours. Nous allons jusqu’à un lagon bleu où nous pouvons faire plusieurs activités : kayaks, bouées, tyroliennes, … Il m’a fallu 5 minutes pour me lancer sur la tyrolienne tellement la vieillesse me fait avoir peur de tout ^^ahaha (il ne faut pas demander dans quelques années…)

Le lendemain, nous avons décidé de faire l’activité la plus réputée et qui fait de Vang Vieng un arrêt incontournable pour les backpackers : le « tubing ». Il s’agit de se laisser emporter par le courant d’une rivière, les fesses enfoncées dans une chambre à air de tracteur qu’on appelle un tube en anglais, en s’arrêtant fréquemment aux bars installés sur les rivages. Nous sommes sceptiques car nous en avons beaucoup entendu parlé : il y a quelques années, quelques touristes ont perdu la vie en se noyant tout simplement après avoir abusé d’alcool et de drogue ! Depuis, le gouvernement sous pression des ambassades a dû faire le ménage dans tous ces établissements en imposant des lois strictes.

Nous avons quand même décidé de se jeter à l’eau !

Au delà des excès, le tubing à Vang Vieng s’avère être une activité très relaxante alors qu’on se laisse flotter tranquillement dans les eaux douces du « Nam Song », en admirant les paysages époustouflants qui nous entourent. Le contraste entre la beauté de cette nature morte et le les bars est plutôt divertissant. Nous ne l’avons pas fait à l’excès comme certain. Nous étions un bon groupe dont un couple australien avec deux enfants. Les enfants étaient très gentils et nous faisaient bien rire. Au premier arrêt, il y avait un plongeoir assez haut où on s’amusait à les regarder sauter sans cesse.

Categories: Laos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Laos

Laos en 3’30 !

Episode 8: Laos from Joseph Laura on Vimeo.

Laos

Vientiane

(21-23 janvier 2018) Beaucoup de voyageurs que j’ai rencontrés sur mon chemin au Laos me disaient que si je devais esquiver une ville par manque de temps, ce devrait être Vientiane. Beaucoup d’entre eux n’ont Read more…

Laos

Nong Khiaw et Muang Ngoy

(14-17 janvier 2018) Après un moment d’hésitation à cause du froid qui envahissait Luang Prabang, je décide finalement de me rendre à 4 heures au nord de Luang Prabang vers Nong Khiaw, petit village au Read more…